Return to site

Bruno BLANCHARD / Politique en faveur des collèges

Monsieur le Président, chers collègues,

 

Je profite de ce bordereau pour faire un état des lieux sur l'observatoire des collèges. Sauf erreur de ma part, le Conseil départemental du Morbihan a pris la décision de créer cet observatoire en 2007, son objectif étant de permettre la mise en cohérence des capacités d'accueil des établissements et la population à accueillir, de mener des études approfondies de projections démographique dans les écoles publiques et privées afin d'avoir des éléments de détails et les répercussions sur les collèges, puis ensuite de recenser et cartographier chaque collège tout cela pour anticiper l'avenir.

 

Outre le croisement des capacités d'accueil des collèges du département avec les évolutions prévisionnelles d'effectifs, il doit offrir un espace collectif de réflexion sur la qualité de vie dans les collèges.

 

L'observatoire doit être un outil d'aide à la décision, il doit être une véritable instance de concertation et de coopération, menés dans une démarche de démocratie participative.

 

Il devrait réunir l'ensemble des acteurs impliqués dans les collèges : élus locaux et départementaux, principaux des collèges, représentants des parents d'élèves, syndicats d'enseignants, services départementaux de l'éducation nationale, service du Conseil départemental.

 

Il doit permettre la mise en œuvre du schéma pluriannuel d'investissement pour les collèges publics afin de favoriser l'épanouissement de tous nos jeunes Morbihannais, d'adapter les équipements des collèges au défi pédagogique de l'avenir, de rechercher une meilleure mixité sociale sur l'ensemble du territoire.

 

Alors aujourd'hui qu'en est-il de cet observatoire nous savons qu'il existe, nous avons quelques éléments en commission, mais qui composent et maîtrisent cet observatoire ? Est-ce que tous les acteurs cités y sont représentés ?

Y-a-t-il un document officiel avec des projections à moyen et long terme ?

Ne peut-on pas organiser une réunion spécifique de présentation, comme vous l'avez fait pour les centres routiers ?

 

Je pense réellement que l'ensemble des conseillers départementaux sont sensibles à l'évolution des collèges sur le département, afin d’anticiper, prévoir et agir.

 

La décision de fermeture ou d’ouverture d’un collège, ne devrait pas et ne doit pas se faire dans la précipitation.

 

L’anticipation ne sert que pour éclairer l’action.

 

Je vous remercie.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly