Return to site

Domiciles partagés pour personnes âgées /

Christian DERRIEN

Monsieur le Président, chers collègues,

En second lieu toujours à propos des orientations budgétaires, je souhaiterais aborder à nouveau la question des domiciles partagés pour personnes âgées puisqu'il s'agit aussi d’une question financière.

Rappelons en préalable que le Département a une fâcheuse tendance à se désengager de ces structures alors qu’il en a été à l'initiative dès 2006 par l’incitation des communes à s’y engager. Aussi nous souhaiterions, dans les nouvelles orientations budgétaires, que le département soit à la hauteur de sa mission d'aide sociale en faveur des personnes âgées, et qu’il soutienne de manière plus volontariste les communes possédant ce type de domicile qui rend un service inestimable à la population âgée et aux familles.

D'ailleurs, dans le document d'aujourd'hui, il nous est indiqué à la page 32 que le schéma gérontologique départemental 2011-2017 a défini des orientations majeures : répondre aux souhaits de chacun de rester vivre chez soi, par la prévention de la perte d'autonomie, et grâce notamment à des solutions alternatives à l'établissement classique (hébergement temporaire, accueil de jour et bien évidemment le domicile partagé).

Comment peut-on continuer comme le fait le département du Morbihan à préconiser le développement des domiciles partagés, tout en s'appuyant sur la loi ASV, relative à l’adaptation de la société au vieillissement, et ne pas clairement soutenir les communes qui s'y sont engagées ?

Nous nous sommes rapprochés du CLARPA, l'organisme gestionnaire de la plupart de ces structures, afin d'en avoir une vision départementale globale. En résumé, et très succinctement, en 2015 il y avait 42 domiciles partagés sur le Morbihan. A la suite de la décision du département de prendre en charge le déficit d’un domicile partagé au-delà de 20 000 €, notre collectivité est alors intervenue en tout et pour tout en 2015 pour un montant total de 14 000 €, soit l'équivalent d'un peu plus de 300 € par domicile partagé en fonctionnement aujourd'hui. En comparaison je rappelle que le budget du département pour les personnes âgées est de plus de 95 millions €.

Au regard de ces chiffres, il est clair que nous continuerons à demander, notamment lors de la réunion thématique que nous attendons toujours, une révision de ce dispositif d'intervention du Département afin de ne pas laisser tomber de nombreuses communes rurales lorsqu’elles se trouvent, de manière contingente, en difficulté.

Je vous remercie.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly