Return to site

Economie Sociale et Solidaire

/ Gaëlle LE STRADIC

Monsieur Le Président, chers collègues

 

Nous nous accorderons aisément sur le fait que le développement équilibré de nos territoires est un enjeu majeur de notre mandature.

 

Contribuer à l’attractivité de nos territoires doit guider l’ensemble de nos politiques. Et même après la loi NOTRe, le département conserve des leviers importants pour agir en faveur du développement de l’activité, de l’emploi et de l’attractivité de nos territoires. Je pense aux actions en faveur de la recherche et de l’innovation, du développement touristique.

 

Cependant, tous les leviers ne sont pas actionnés. Nous vous suggérons de soutenir l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). Vous allez me dire que je radote ! J’ai déjà évoqué cette possibilité lors de deux sessions. Mais comme je constate que pour l’agriculture après un an durant lequel nous vous avons invité à aider ce secteur et que vous vous apprêtez à le faire, pour l’ESS nous sommes dans les délais ! je persiste donc !

 

Nous devons affirmer une ambition pour l’ESS :

- parce qu’elle contient dans son ADN des thématiques et des valeurs (cohésion sociale, solidarité, démocratie, engagement citoyen) qui correspondent aux compétences du Département ;

- parce que la loi de 2014 qui reconnaît l’ESS permet au département de contribuer à la stratégie régionale sur ce sujet ;

- parce que l’ESS est une réponse territoriale aux problématiques et besoins locaux : elle crée une économie locale au service des territoires dans laquelle les habitants ont tout leur place : agriculture, services, tourisme, énergie, commerces…

- parce qu’elle génère de l’emploi local non délocalisable et développe la cohésion territoriale ;

- parce que nous ne pouvons pas ne pas soutenir une économie qui représente dans le Morbihan 3000 entreprises, 30 000 emplois, qui affiche depuis 2009 une croissance de 5,2 % c’est-à-dire qu’elle a créé plus de 1000 emplois tandis que le reste de l’économie privée en perdait plus de 2000.

 

Pourquoi ne pas nous engager dans ces démarches ?

 

Nous pourrions créer un comité consultatif de l’ESS pour accompagner les pôles de développement et les acteurs, adopter un schéma d’achats responsables associant les structures d’insertion par l’activité économique. Il existe bien d’autres axes de travail. Les idées ne manquent pas.

 

Nous ne vous demandons pas d’être avant-gardiste mais simplement de ne pas prendre de retard !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly