Lutte contre le gaspillage alimentaire

Monsieur le Président, chers Collègues,

Afin d’intégrer des finalités de développement durable, il est noté, dans ce rapport, plusieurs actions poursuivies en 2018 telles que le développement dans les restaurants scolaires des collèges de modes de distribution favorisant la réduction du gaspillage alimentaire, notamment par les « salad’bar ».

On sait que le gaspillage alimentaire atteint des niveaux indécents dans notre pays et notamment dans la restauration collective. Un collège moyen totaliserait un gaspillage de 7 tonnes par an. Cela a un coût financier non négligeable bien entendu mais ce gaspillage a aussi un impact sur l’environnement. Il a fallu produire toute cette nourriture non consommée.

De nombreux Départements ont mis en place une politique très volontariste, très ambitieuse pour lutter contre ce gaspillage alimentaire. De véritables programmes d’actions sont élaborés avec des dispositifs précis qui impliquent toute la communauté éducative et les collégiens. Des évaluations régulières sont réalisées pour mesurer les impacts.

C’est bien sûr tout l’enjeu de ce rapport annuel « développement durable » qui doit « permettre de mesurer, dans le temps, le niveau d’intégration des enjeux de développement durable dans la mise en œuvre des interventions de la collectivité ».

Quels étaient les objectifs fixés par le département du Morbihan en matière de réduction du gaspillage alimentaire ? Quel est le bilan ? Quels sont les impacts concrets en termes de diminution du gaspillage alimentaire ?

Une politique ambitieuse pourrait, devrait être envisagée dans les autres structures dépendant du Département.

Florence PRUNET

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly