Return to site

Politique départementale de protection de l'enfance / Prévention spécialisée - Gaëlle LE STRADIC

Monsieur le Président, chers collègues,

Dans le cadre de la politique de protection de l’enfance, je souhaiterais évoquer la situation des actions de prévention collective spécialisée.

Les services, lors de travaux préliminaires à cette session, nous ont informés qu’une réflexion était engagée quant à la pertinence de subventionner des services de prévention spécialisée. Les villes concernées à savoir Vannes, Lanester et Lorient ont récemment reçu un courrier leur indiquant cette volonté de reconventionnement accompagné d’une baisse de dotations.

Je ne remets absolument pas en cause votre volonté de réinterroger des dispositifs, d’évaluer des pratiques. J’attire votre attention sur le fait que la prévention spécialisée est un outil difficilement quantifiable, ce qui n’est pas très agréable pour les services et les élus.

Maintenir une équipe de professionnels sur des quartiers dits prioritaires me semble extrêmement important : rentrer en contact avec les jeunes isolés, en rupture et leur proposer un projet concret, visible et valorisant, tels doivent être les 2 axes de travail de la prévention spécialisée.

De ce fait, la prochaine convention, après évaluation des dispositifs actuels, et en rassemblant l’ensemble des acteurs, devra s’interroger sur :

  • le sens et les missions que nous souhaitons confier à la prévention spécialisée,
  • le public visé,
  • la composition des équipes professionnelles,
  • les horaires d’interventions,
  • et les nécessaires partenariats à créer sur chaque territoire.

Je sais par expérience que le « tout individuel » peut être une tentation mais cela n’est pas toujours pertinent. Nous vivons en société : ces jeunes ont besoin de répondre à la question « Pourquoi vais-je me lever ce matin ? ». Ils ont besoin de projets forts, structurants, concrets qu’ils pourront réinvestir dans un projet professionnel.

L’approche du jeune peut être en présentiel ou par des outils numériques mais l’objectif doit toujours être la rencontre et le « faire ensemble ».

La prévention doit être la base de toute action sociale. Les moyens que nous mettrons à ce niveau permettront d’empêcher des situations de se dégrader.

Je serai donc particulièrement vigilante à ce que le Département soutienne des dispositifs collectifs de prévention, sous quelque forme que ce soit.

Je vous remercie.

Gaëlle LE STRADIC

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly