Return to site

Politique départementale en faveur des Personnes handicapées - Guénaël ROBIN

Monsieur le Président, chers collègues,

 

Je parlais lors de la dernière session des logements sociaux et des places en maison de retraite transférées des communes rurales vers la bande sud du département et vers les villes.

Le désaménagement de territoires ruraux existe aussi pour les établissements accueillant des personnes en situation de handicap.

 

Nous constatons qu’en matière de répartition des places en établissement pour enfants,    des transferts sont opérés des communes rurales vers les villes.

Comment expliquer ce déshabillage ? Les places en toute logique devraient ouvrir dans les zones où les populations de jeunes progressent. C’est-à-dire là où les collèges aussi sont saturés ou là où nous en construisons de nouveaux. Or la carte de progression des effectifs en collège ne correspond en rien à celle des nouvelles implantations de places pour les jeunes en situation de handicap. Au contraire,  les places sont transférées dans les secteurs où il est question de fermer des collèges.

 

Le Conseil départemental est actif dans l’amélioration de la prise en charge du handicap, j’ai eu l’occasion de le constater hier lors de  la réunion de bilan intermédiaire du schéma départemental 2013-2017 en faveur des personnes en situation de handicap, mais nous devrons veiller aussi, dans nos relations avec l’ARS, à peser pour maintenir une bonne répartition des structures d’accueil sur l’ensemble du territoire. La prise en charge, quelle que soit l’âge de la personne en situation de handicap, doit se faire dans la proximité.

 

Je vous remercie.

 

Guénaël ROBIN

Monsieur le Président, chers collègues,

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly