Politique en faveur des personnes handicapées

Monsieur le président, chers collègues,

Je souhaiterai faire une piqure de rappel sur un sujet que nous avons déjà évoqué dans cet hémicycle : celui de la construction de foyers de vie. Comme le disait très justement ma collègue Ghislaine, « il faut mettre l’argent sur la table ». Cela, pour répondre à l’urgence de nombreuses familles, dont les jeunes sont maintenus en IME (Institut médico-éducatif) en attendant que des places se libèrent ou se créent dans des foyers de vie.

Vous nous aviez indiqué que notre collectivité ferait le nécessaire, et cela rapidement pour des inaugurations d’ici la fin du mandat.

Nous avons appris que des porteurs de projets se présentent au département, pour une sélection à l’automne, avant une mise en œuvre pour le début de 2019. J’imagine que tous les projets sérieux et solides seront bien accueillis.

Dans ce cadre, Monsieur le président, notre collectivité doit veiller à ne pas avoir une vision trop technocratique. Je pense à des projets qui pourraient être écartés parce qu’ils ne répondraient pas au cahier des charges que vous avez défini vous même.

Nous vous demandons de faire preuve d’innovation et d’alternative en vous appuyant sur l’expertise des porteurs de projets. Prenons un temps d’avance sur la réflexion sociétale de l’inclusion des personnes en situation de handicap… Inclusion dans la cité, et plus ségrégation. Désinstitutionnalisation. Décloisonnement des politiques des personnes âgées et en situation de handicap en intégrant les politiques des personnes âgées vieillissantes.

Enfin, et le plus attendu, veillons aux parents, aux collectifs de parents, ressources dans nos choix politiques et aidant dans l’accompagnement des personnes. Ne les épuisons pas plus qu’ils ne le sont.

Je vous remercie.

Karine RIGOLE

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly