Politique en faveur des personnes handicapées

Monsieur le président,

Je vais vous parler de la politique départementale en faveur des personnes handicapées.

Comme il est dit dans le rapport, je cite : « L’accent est mis sur le développement des services d’accompagnement à domicile ou en établissement et l’idée de favoriser, partout où cela est envisageable, la sortie dans une logique de place pour aller dans une logique de parcours » - fin de citation, c’est une option importante qui tend vers une inclusion de ces personnes en situation de handicap. Cependant, n’oublions pas que certains adultes ne pourront pas intégrer ce monde inclusif et qu’il y a, par conséquent, un besoin de foyers de vie classiques.

Dans le public des jeunes en amendement CRETON, il y a une partie de celui-ci qui a besoin pour s’épanouir d’un cadre qui leur correspond dans les foyers de vie.

Dans votre programme, vous avez mis l’accent uniquement sur des extensions de places non importantes. De ce fait, vous excluez automatiquement des jeunes qui n’accéderont jamais à la vision vers laquelle nous tendons.

L’année dernière, nous demandions à votre majorité de mettre l’argent sur la table, car il y avait et il y a encore urgence. Aujourd’hui, vous proposez la création d’une soixantaine de places. Ça va dans le bon sens. Mais pour les raisons que je viens d’expliquer, il ne faut pas oublier d’inscrire prochainement un budget pour la création d’un ou plusieurs foyers de vie dits « classiques », sachant qu’il faudra quelques années entre l’appel à projet et l’ouverture.

Il existe aussi un nombre important d’adultes handicapés qui ne sont plus dits « amendement CRETON » puisqu’ils vivent au domicile de leurs parents, parents qui sont souvent vieillissants et ne peuvent plus assumer la charge d’un adulte en situation de handicap. C’est encore plus désastreux au décès de leurs parents, car ces enfants doivent être placés en urgence.

Il est temps de se mettre au travail et de montrer à tout notre public handicapé qu’on les soutient financièrement. C’est urgent ! De nombreuses familles sont désemparées et ont besoin de ces solutions adaptées.

Je vous remercie.

Ghislaine LANGLET

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly