Politiques culturelle et d'insertion

Monsieur le Président, chers collègues,

Mon intervention porte sur deux sujets.

1) Permettez-moi d’abord, de m’interroger et de vous interroger sur la politique générale en matière culturelle mise en place par votre majorité.

Y a-t-il réellement un schéma à l’échelle du Département ? On peut en douter. En effet, actuellement, certaines associations culturelles ont eu la mauvaise surprise de recevoir un courrier les informant de l’arrêt brutal de leur subvention départementale. Aucune concertation – aucun signe avant-coureur – aucune explication valable – pas de passage en commission.

Une méthode brutale qui interpelle !

D’autres associations culturelles doivent-elles aussi s’attendre à l’arrêt brutal de leur subvention ? Certaines d’entre-elles sont-elles plus ciblées que d’autres, sur quels critères ?

2) Ensuite, je souhaite comme mes collègues, insister sur la politique du Département en matière d’insertion qui inquiète de nombreux acteurs de terrain sur tout le territoire. Les récents appels à projet lancés par le Département l’attestent.

Des associations investies depuis de nombreuses années auprès des publics en grande difficulté, sont aujourd’hui totalement déstabilisées. Votre politique sociale suscite inquiétudes et incompréhensions. Notre groupe vous a, à plusieurs reprises, reproché le peu de concertation avec ceux qui ont l’expérience du terrain.

 

Les effets peuvent être pervers. Vous avez décidé de financer au résultat le travail social ! Cela ne va pas toujours de pair avec une certaine éthique de l’accompagnement.

Certaines structures, qui n’ont pas été retenues dans le cadre de l’appel à projets, sont dans l’obligation de licencier leurs salariés et ont l’impression d’un abandon et d’une méconnaissance du travail fourni depuis de nombreuses années dans la prise en charge du public en très grande difficulté sans savoir réellement le devenir de ces personnes accompagnées. Je peux vous assurer que sur mon canton comme sur bien d’autres les bénévoles vivent très mal cette situation.

Je vous remercie.

Florence PRUNET

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly