Prendre soin de nos ainés en maison de retraite est un devoir

Monsieur le Président, chers collègues,

Mon intervention concerne notre action en faveur des personnes âgées.

Sujet sur lequel je suis déjà intervenu en session le 15 décembre dernier, quelques semaines avant les mouvements organisés par les personnels des maisons de retraite pour alerter l’opinion publique sur leurs difficultés à répondre aux attentes des résidents.

Prendre soin de nos ainés est un devoir. Toutes les sociétés évoluées accordent une attention toute particulière aux personnes les plus fragiles.

Notre rôle consiste à nous assurer du plein exercice des compétences qui nous ont été confiées. Et, pour les personnes âgées, à garantir une prise en charge leur permettant de vivre dans de bonnes conditions.

Les familles m’interpellent parfois sur ce sujet, me parlent de la vie de leur parent en établissement. Le personnel fait de son mieux mais les familles et les résidents attendent davantage ; plus de disponibilité, plus d’attention, plus d’humanité.

C’est aussi le souhait des personnels de ces établissements.

Le Conseil départemental fixe chaque année le taux d’évolution des dotations de dépendance des EHPAD. Nous l’avons fait lors de la session du 17 novembre dernier : +0% pour la section dépendance (aucune revalorisation). La difficulté est, bien sûr, de savoir où mettre le curseur. Mais les dépenses de dépendance sont essentiellement des dépenses de personnel qui augmentent chaque année mécaniquement. Il faudrait, à minima, pour maintenir le niveau de prestation, prendre en compte les évolutions statutaires qui sont de l’ordre de 1,5%. Cette situation met en difficulté les établissements et conduit à une dégradation de la qualité de la prise en charges des résidents... nos parents, nos grands parents.

Je vous remercie.

Guénaël ROBIN

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly