Projet régional de santé

Monsieur le Président, chers collègues,

 

Bien que la pertinence et la cohérence globale du projet régional de santé de l’ARS soit en adéquation avec les nécessités et les objectifs du Département, nous regrettons également très vivement que, une fois de plus, les moyens pour leur réalisation ne soient ni mentionnés ni précisés financièrement. Ceci a conduit les représentants de notre groupe, lors de la dernière commission permanente, à émettre également un vote défavorable

 

Dans le rapport d’information que vous présentez aujourd’hui, vous illustrez ce décalage avec l'exemple du volet « autonomie » du dossier, qui liste des intentions dans un contexte démographique sous pression. Au final le PRS présente un diagnostic territorial sans en proposer les moyens concrets d’intervention alors que la situation mérite un plan d'urgence chiffré au regard du nombre de places manquantes sur le département. Comme vous, nous le regrettons vivement.

 

Lors de la dernière commission permanente qui avait délégation pour émettre l’avis du département sur le PRS, le bordereau comportait un passage qui n’apparaît pas aujourd’hui sur lequel je souhaiterais revenir (je reprends les termes exacts) : « le département continuera à travailler étroitement avec l’ARS (…) en espérant être soutenu dans ses démarches de rééquilibrage territorial de l’offre d’hébergement notamment ».

Vous vous doutez bien que l'expression « rééquilibrage territorial » est d'une très haute sensibilité, notamment dans le contexte tendu de la construction de l'hôpital de Guémené-sur-Scorff, qui attend le dernier feu vert, celui du département.

 

Rappelons rapidement le contexte. En 2011 il a été décidé de reconstruire cet hôpital à neuf. L’ARS conjointement avec le Département valide le projet médico-social pour 40 lits en sanitaire et 170 lits en EHPAD. Le projet architectural est alors conçu et adapté à cette capacité d'accueil. Aujourd’hui je ne rentrerai évidemment pas dans les détails du feuilleton des revirements du Département qui ont fait la une de la presse locale avec des titres du genre : « Le Département veut-il faire capoter le projet d’hôpital ? ».

Toujours est-il que 7 années plus tard, tout est prêt : le projet architectural, la validation du projet médico-social plusieurs fois confirmée par l’ARS, les aides complémentaires de l'État pour l’équilibre financier. Alors que donc tout est prêt, en avril dernier le Département bloque tout. Sous prétexte de vouloir récupérer de 30 à 50 places de l’EHPAD afin de les redéployer sur Lorient.

Je vous ai interrogé, Monsieur le président, lors d’une récente commission permanente sur la justification de cette position qui arrive bien tardivement alors que le chantier est prêt à démarrer. Vous m'avez répondu qu'il y a une cinquantaine de résidents lorientais dans cet EHPAD de Guémené et que la logique voudrait qu'ils soient rapprochés de leur famille afin d'éviter les déplacements.

 

Évidemment j'ai lancé les vérifications. Que nous disent les chiffres d'avril 2018 ? Il y a très précisément 39 résidents de l'agglomération lorientaise. Mais vous savez comme moi, que cette vaste agglomération arrive désormais aux portes de notre territoire. Aussi plus de la moitié de ces résidents dits « lorientais », 21 exactement, ont leur famille plus proche de Guémené que de Lorient (qqs exemples : Bubry (13km/34km), Inguiniel (14km/28km), Quistinic (21km/30km), etc. Je vous épargnerai la totalité des comparatifs kilométriques.

Il ne nous reste plus qu'à rouvrir la ligne de bus n° 15 que le Département a fermée il y a quelques années pour prendre en compte les soudaines préoccupations liées aux déplacements ou parfois au développement durable.

 

Mais surtout, nous demandons avec fermeté que le Conseil départemental du Morbihan arrête de tergiverser, sous prétexte de rééquilibrage territorial en utilisant des arguments inacceptables, et qu’il donne son feu vert très rapidement pour que ce chantier de l'hôpital de Guémené-sur-Scorff puisse démarrer sans délai.

 

Je vous remercie.

 

Christian DERRIEN

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly