Revenir au site

Quel avenir pour le CAUE ? - Ghislaine LANGLET

Monsieur le Président, Chers Collègues,

Je souhaiterais revenir sur la situation du CAUE du Morbihan – Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement. Pour rappel, il a pour objectif de promouvoir la qualité du cadre de vie dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire. Ses 3 missions principales sont : le conseil aux collectivités, le conseil aux particuliers, et l’information du public.

Aujourd’hui, la diminution de ses ressources de 100 000 euros pour l’année 2016, entraînera une suppression de 3 salariés, malgré le prélèvement que le CAUE opère ses fonds de réserve pour équilibrer les comptes.

Cette annonce assez brutale de licenciements a créé un climat d’inquiétude chez des salariés, et complique la gestion humaine de l’équipe. Cela nous préoccupe aussi, quant au soutien qui est apporté aux territoires ruraux.

Nous savons qu’en 2015, le CAUE a perçu une Taxe d’aménagement d’un montant de 900K€ pour une prévision 4,5 millions d’euros. Aujourd’hui, nous nous apercevons que la Taxe d’aménagement sera proche des 6 millions d’euros. Alors, Monsieur le Président, le Département peut-il ajuster le versement de cette taxe en accordant une partie au CAUE ? Ce qui permettrait de maintenir un service de qualité.

Aussi, nous souhaiterions savoir quel avenir le Conseil Départemental envisage-t-il pour le CAUE ?

Enfin, dernière question : est-il possible de réfléchir à un accompagnement et reclassement des personnes touchées par ces licenciements en lien avec Vannes agglomération qui envisagerait de créer une agence d’urbanisme.

Je vous remercie.

Ghislaine LANGLET

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK