Schéma de protection de l'enfance 2020-2025

Monsieur le président, chers collègues,

Ce nouveau schéma devait initialement voir le jour il y a 2 ans. Bien sûr nous savons que l’action du Département a été prolongée, mais il était temps qu’il arrive !

Nous regrettons le manque d’une réelle concertation, où nous avons été informés à minima, avec un document support de 3 pages.

Maintenant, le schéma semble complet. Nous observons 3 orientations, de nombreux objectifs et engagements. Ces dernières années, sur le terrain, le nombre d’enfants confiés au Département augmente. Florence Prunet l’a dit dans son discours, notre responsabilité est immense !

Par expérience, nous savons que ce qui comptera, ce sera la mise en œuvre concrète et donc les moyens qui seront alloués ! Nous serons donc très attentifs aux moyens et aux indicateurs de résultats.

Sur le fond, nous considérons l’objectif de reconnaitre le rôle et la place des assistants familiaux dans l’apprentissage des enfants, comme une bonne nouvelle. C’est une reconnaissance pour leur travail.

Dans un autre chapitre, nous souhaitons le renforcement des actions concernant les violences physiques et psychologiques que subissent les enfants, notamment en termes de prévention. Cela rejoint les demandes faites par Gaëlle Le Stradic concernant les violences intrafamiliales dont les femmes sont majoritairement les victimes, et qui produisent de lourdes conséquences lorsqu’il y a des enfants. Les sujets sont liés. Et, même si cela ne fait pas partie de nos principales compétences, notre collectivité ne peut pas se contenter du statuquo en la matière.

D’autres enjeux doivent être surveillés près : le soutien aux adolescents et à leurs parents, l’évaluation des situations préoccupantes, la continuité des prises en charge, l’amélioration des conditions de travail des assistants familiaux.

Et enfin, nous serons attentifs à la préparation de sortie des dispositifs, face à cette statistique nationale inquiétante, où 26 % des personnes sans domicile fixe nées en France sont d’anciens enfants placés. Ce constat est terrible !

Que se passe-t-il, que loupons-nous ? Il nous faudra être très vigilant à la sortie des dispositifs.

Ghislaine LANGLET

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK