Situation des personnes handicapées

Monsieur le Président, Chers Collègues,

Je saisi l’opportunité de ce bordereau pour évoquer la situation des personnes handicapées, qui sont parmi les plus fragiles. C’est une de nos compétences essentielles, nous devons à chaque fois en parler, et surtout agir quotidiennement et avec attention.

La moitié de l’année 2019 vient de s’écouler. Suite à l’appel à candidature lancé en avril 2018 pour trouver des solutions aux jeunes en situation d’amendement Creton, il est annoncé dans le rapport d’activité 2018 une première tranche de 9 projets permettant de créer 75 places. Pouvons-nous avoir plus de détail à ce sujet ?

Ça avance, mais soyons bien conscient que cela ne représentera jamais que la moitié des besoins, sans compter les personnes sorties du système. Aussi, il y a énormément de situations terribles, qui engendrent de la fatigue dans l’entourage.

Nous vous proposons de lancer immédiatement et en même temps que ces extensions, des appels à projets pour des foyers de vie classiques et encadrés, car il y a des personnes qui ne pourront jamais rentrer dans le tout inclusif. Sachant que cela prendra plusieurs années entre la décision et la construction, il faut aller vite. Autrement, (sans mauvais jeu de mot) on va droit dans le mur.

Deuxième sujet, concernant les Domiciles Groupés Accompagnés (DGA). Le dispositif est intéressant sur le papier pour permettre de vivre dans un environnement adapté et inclusif, mais pourquoi n’y en a-t-il que 5 ? La mayonnaise ne semble pas prendre. Quels sont les freins ?

Je vous remercie.

Ghislaine LANGLET

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly