Suppression de poste - Ghislaine LANGLET

Monsieur le Président, chers collègues,

Suite à votre volonté de supprimer le poste de conservateur en chef du patrimoine, je tiens à souligner que le Musée du Faouët, jusqu’en 2016, signait une convention avec le Département pour une mise à disposition d’un de ces postes à hauteur d’un quart temps.

Vous n’êtes pas sans savoir que la Mairie du Faouët prenait à sa charge financière ce quart temps.

Cette décision, a été prise sans concertation ni avec le Musée du Faouët, ni avec la Mairie. Cela a engendré quelques désagréments quant à l’exécution des tâches effectuées jusqu’à présent par le conservateur en chef du patrimoine (à savoir la création annuelle d’un livre pour l’exposition temporaire 2017).

De plus, la directrice du Musée a dû, dans l’urgence, passer un concours interne pour pouvoir, selon les règles des Musées de France, continuer à assurer les missions incombant à la fonction de conservateur.

Est-ce-que cette suppression de poste est aussi nécessaire que vous nous le dites dans ce rapport, n’était-il pas envisageable de le transférer au Musée du Faouët, par exemple, puisqu’en définitive, le salaire est toujours versé par le Département ?

Le Département ne se prive-t-il pas de compétences rares ?

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly