Continuons de soutenir Kerguéhennec !

Monsieur le président, chers collègues,

Nous reviendrons sur les travaux projetés découlant de cet accord départemental de relance tout à l’heure lors de l’examen du bordereau numéro 10.

Mon intervention est un petit moment de récréation.

Mais je voulais, au cours de cette dernière session de la mandature, dire un mot sur le château de Kerguéhennec, dont les travaux de menuiseries extérieures, de charpente et de toiture font partie des opérations concernées par l’accord départemental (pour un coût total estimé à 2 750 000€).

Le domaine de Kerguéhennec est une magnifique propriété départementale, moins connue peut-être, des morbihannais, que le château de Suscinio, mais très connue et vraiment appréciée de tous les amateurs d’art. Les sculptures du parc et les expositions dans les salles du château méritent la visite. « On aime ou on déteste » mais les œuvres ne laissent personne indifférent. Le parc arboré, quant à lui, fait l’unanimité, il plait à tous. C’est un lieu de balade, très apprécié.

Les propriétaires du château ont marqué l’histoire locale, leur influence était très forte. L’un d’eux, le comte Paul-Henri Lanjuinais a été maire de Bignan, député, conseiller général et aussi président du Conseil général du Morbihan de 1901 à 1913.

En 1972, ce château abandonné depuis plusieurs décennies, en mauvais état, a été acheté et rénové par le Département. Les sculptures installées dans le parc ont fait couler beaucoup d’encre. Peu appréciées des habitués des lieux, elles ont fait l’objet de vives critiques mais… font maintenant partie du paysage, comme les sequoias, les cèdres et nombreuses essences du parc.

Le domaine est propriété du Département, c’est une chance pour nous tous, mais surtout pour nous, Brévelais, Bignanais, et tous les voisins de Kerguéhennec. Que serait devenue cette propriété sans le Département ? S’il ne l’avait pas rénové, entretenue ? S’il n’y avait pas installé ce parc de sculptures et s’il n’y programmait pas, chaque année, ces expositions, résidences d’artistes, animations culturelles ?… s’il ne lui avait pas redonné vie. Serait-il encore ouvert au public ?

Les habitants du centre du Morbihan y sont vraiment très attachés, et toujours très nombreux à s’y rendre régulièrement.

Je vous invite tous, chers collègues, mais aussi vos familles, vos amis, à venir à Kerguéhennec. Vous ne le regretterai pas.

Pour le trouver, c’est très facile, c’est tout près de Saint Jean Brévelay.

Ce bordereau me donne l’occasion de remercier le Département, pour en avoir fait l’acquisition il y a près de 50 ans, pour les travaux qui vont y être réalisés mais surtout pour lui avoir redonné vie.

Je vous remercie.

Guénaël ROBIN

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK