Faisons le maximum pour les services d'aide à domicile

Monsieur le président, chers collègues,

Mon propos sera bref et direct, parce que nous sommes déjà intervenus à de nombreuses reprises sur le sujet que je vais évoquer.

Nous avons tous été destinataires du courrier de l’UNA Bretagne, un réseau breton qui représente les structures intervenant dans l’aide, le soin et les services à domicile. Leur courrier comporte plusieurs demandes, mais il nous alerte notamment sur la nécessité de la revalorisation des métiers du domicile. Il décrit parfaitement une situation que nous connaissons (salaires bas, difficultés financières etc.), que notre groupe a déjà évoqué dans cet hémicycle et au cours des réunions de commissions thématiques.

J’aborderai la question précise de la revalorisation de métiers de l’aide à domicile, nous considérons qu’il faut pleinement investir le sujet. Des efforts ont été faits ces dernières années, mais notre collectivité doit agir pour sécuriser davantage la situation financière des structures qui interviennent pour laccompagnement des personnes âgées à domicile. Le Département peut également réexaminer son soutien financier du maintien à domicile. Au-delà de ces aspects, cest tout un travail de reconnaissance et de revalorisation de ces métiers qui est nécessaire.

Evitons que des situations dramatiques se produisent. In fine, au bout de la chaine, le danger est celui d’avoir des personnes sans solution.

Nous demandons donc au Conseil départemental de faire son maximum pour les services d’aide à domicile. Concernant, l’État (qui est aussi concerné) nous proposons un vœu, qui sera analysé en fin de session, relatif à l’amélioration de la situation des Service d'Aide et d'Accompagnement à Domicile.

Karine MOLLO

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK