"Nous regrettons que pour la séance de ce jour, il n’y ait pas de système de retransmission vidéo ouvert aux Morbihannais"

Monsieur le président, chers collègues,

Sur le sujet précis de la lutte contre le changement climatique,

Nous ne savons ce que la pandémie aura été de bien profitable pour notre société…sanitairement, socialement, culturellement, instabilité politique, durable certainement…

Pour notre environnement ne serait-ce pour les déplacements, cette pandémie a accéléré de manière notable les questions de télétravail…et en étant avocat du diable, nous n’avons pas encore idée non plus de l’empreinte environnementale de tous ces outils digitaux et technologiques …ceci dit :

L’accélération du télétravail qui était une expérimentation en début de mandat, est certes contrainte, et ce n’est pas non plus la règle que nous devons adopter dans nos organisations mais cependant, le télétravail peut apporter à une certaine efficience et permettre de réduire les déplacements.

Sur la question de réduction des déplacements liés au télétravail notamment, et les conséquences sur le parc automobile du Département, sera-t-il reconsidéré dans sa gestion ? Certaines institutions ont mis en place un système de location en mode autopartage de leur parc de véhicules selon un planning de disponibilités ? Cela peut se faire étape, par étape, en commençant par exemple le week-end. Nous avons l’exemple d’Autofree61 : les véhicules électriques du Département de l’Orne en auto-partage.

Sur la question des instances, A l’avenir, avoir toujours la possibilité d’une visioconférence, d’audioconférence et de sessions en séance filmée par le grand public sera une avancée en matière de communication, de lutte contre le changement climatique et de transparence également.

D’ailleurs, nous regrettons que pour la séance de ce jour, alors que la participation du public est limitée avec la COVID-19, il n’y ait pas de système de RETRANSMISSION vidéo ouvert aux Morbihannais, à l’image de ce qui a été fait par d’autres collectivités voisines. C’était le cas en Finistère avec le Conseil départemental il y a 10 jours, nous avons aussi les exemples de Golfe du Morbihan Vannes Agglomération et de Lorient Agglomération la semaine dernière, où plusieurs conseillers départementaux y sont élus.

Les sujets que nous abordons en session sont importants, tels que les orientations budgétaires en matière d’insertion, de RSA, d’autonomie des personnes âgées et handicapées… La mise en place de la visioconférence était donc une nécessité pour rendre public nos processus de délibération et permettre aux Morbihannais de suivre les débats.

Ces nouvelles pratiques de visibilité et de transparence sont attendues par nombreux de nos concitoyens, et, pour celles et ceux qui seraient trop éloignés, peut être un début d’intérêt.

Dernière observation, sur le sujet de la dématérialisation, toujours, nous devons davantage nous concentrer sur la question d’un équilibre pour éviter la fracture sociale et le non-recours au droit.

Je vous remercie.

Karine Mollo

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK