Pour un projet alimentaire de territoire en Morbihan !

Monsieur le président, chers collègues,

Je ne vais pas revenir une fois de plus sur la question de l’agriculture et du soutien que nous pourrions apporter à ce secteur.

Nous insistons par contre sur le fait que le Département doit se doter d’une politique de l’alimentation. Ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Nous voulons mettre du Morbihan dans nos assiettes !

Nous entendons depuis le début de cette session et également lors des commissions que nous reconduisons nos politiques. C’est peut-être déjà une bonne chose mais est-ce à la hauteur des enjeux, des défis que nous devons relever collectivement ? Ça ne témoigne pas d’une vision anticipatrice.

Au 1er janvier 2024, la loi Egalim prévoit qu’au moins 50% des produits de restauration collective devra provenir de produits locaux et durables dont 20% de bio. Laissons-nous les gestionnaires des collèges se dépatouiller avec ces objectifs ?

De plus, les confinements ont mis en exergue les questions alimentaires :

  • Rupture des stocks (souvenez-vous des promos sur les pâtes !)
  • Les structures d’aide alimentaire ont été fortement éprouvées : manque de bénévolat, augmentation exponentielle du nombre de demandes.
  • Les écoles étant fermées, beaucoup de nos concitoyens se sont rendus compte de l’importance du repas équilibré qu’offrait la cantine.

Face à ces problématiques qui entrainent de la précarité, nous ne pouvons rester passifs. Nous avons bien entendu que notre collectivité possède une plateforme d’achats. Bon, c’est léger quand même !

L’alimentation est bien sûr un besoin vital – il faut manger pour vivre – les aides d’urgence répondent à ce socle minimum (augmentation de 11% de demandes) mais il est apparu que cette question touche bien d’autres aspects.

L’alimentation est un enjeu majeur de lutte contre la précarité et c’est un outil de cohésion sociale. Le Département a donc toute légitimité pour piloter, coordonner cette politique.

Un projet alimentaire de territoire nous permettra :

  • D’impulser un mouvement coordonné du producteur au consommateur avec la mise en réseau des acteurs, des visites entre les producteurs et les gestionnaires des collèges par exemple.
  • De favoriser une alimentation pour tous, issue du territoire : Chaque Morbihannais quel que soit son statut, ses revenus doit pouvoir accéder à une alimentation durable. Un travail entre les structures d’aides alimentaires (épiceries sociales, associations caritatives, …) et les producteurs. L’ancrage local de la production assure une diversité des productions et donc agit sur la nécessaire transformation du modèle agricole en tenant compte de la question foncière, de la biodiversité et des paysages des espaces ruraux.
  • De promouvoir l’alimentation comme facteur d’intégration et de cohésion sociale. Via un appel à projets, le Département dynamisera les pratiques d’autoproduction et d’entraide par la mise en place de jardins partagés, pour développer l’autonomie de certains publics et renforcer la mixité sociale, accès à des lieux de repas partagés.
  • De développer des actions de citoyenneté et d’appréhender des questions démocratiques : pourquoi ne pas demander à nos jeunes ce qu’ils ont à dire sur le sujet ? développer des groupements d’achat qui rendent le citoyen acteur de son alimentation.

Et il faut avoir conscience que par cette politique qui serait nouvelle pour notre Département, nous toucherions à la fois des enjeux sociaux, économiques et environnementaux.

Vous l’aurez compris, nous militons ardemment pour la mise en œuvre de cette politique et il serait dommage d’attendre quelques échéances électorales. Personne ne peut se le permettre : ni vous, ni nous, ni les publics en difficulté, ni la planète.

Seul, le Conseil départemental ne maîtrise pas suffisamment de leviers pour faire évoluer durablement les dynamiques alimentaires en Morbihan, mais il peut y contribuer. Agissons !

Gaëlle LE STRADIC

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK