Vœu de soutien aux oubliés du Ségur de la santé

Le Ségur de la santé signé le 19 septembre dernier, prévoit d’après le gouvernement : « 7,6 milliards d’euros par an à la revalorisation de l’ensemble des métiers non-médicaux dans les établissements de santé des secteurs publics ou privés », ce qui se traduira par une augmentation de 183€ nets par mois pour tous les professionnels non médicaux au sein des établissements de santé et EHPAD, publics et privés non lucratifs. Mais, cela exclut de nombreuses personnes, celles du secteur médicosocial, même lorsqu’elles sont reliées à un hôpital.

Alors que la population vieillit et que la demande d’accompagnement augmente, de nombreuses structures cumulent les difficultés (notamment financières) et ces métiers perdent en attractivité, à cause principalement des bas salaires.

En conséquence le Conseil départemental du Morbihan demande au Gouvernement :

· de réunir les conditions pour réparer cette inégalité et faire bénéficier tous les salariés oubliés (MAS, FAM etc.) des mêmes avancées que celles annoncées dans les hôpitaux ou dans les EHPAD ;

· et travailler à une réforme en profondeur du système (salaire, conditions de travail etc.) en y associant tous les acteurs concernés.

Vœu à l'initiative du groupe de gauche.

Voté favorablement par l'ensemble des conseillers départementaux.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK